Territoires, emploi, économie, une nécessaire transversalité

Les initiatives sur les territoires pour embarquer de concert la question du développement économique et de l'emploi font florès. Les acteurs économiques ou institutionnels ont su mailler et combiner les marges de manœuvre qu'ils ont su identifier dans les différents dispositifs qui leur sont proposés. L'innovation se crée dans ce tour de main, la capacité à tordre des dispositifs pour les rendre souples aux ambitions des acteurs et aux spécificités de leurs territoires. Ces pratiques aujourd'hui sont reconnues, entretenues et valorisées : c'était l’objet de cette troisième journée des initiatives territoriales pour l’emploi #JITE.
 
Quels enseignements en tirer

Comme il s'agit toujours, par définition de situations singulières, il n'est guère aisé d’en tirer des lois intangibles. Pourtant, des fondamentaux s’invitent systématiquement dans toute tentative de capitalisation, des invariants que les porteurs de projets auraient tord de ne pas prendre en compte. Qui sont-ils ?

Du temps et sans perte de temps, des lieux de construction, sans réunionnite, de la confrontation pour une compréhension renforcée, des travaux entre pairs et dans des espaces pluriels pour éviter l'entre soi... Et des dispositifs d'intermédiation légitimés, sécurisés permettant la construction d'une intelligence collective en charge de réguler de manière fluide l’appariement qui ne sait s'imposer de manière spontanée et justifiant pleinement du rôle que joue le Service Public de l'Emploi sur les territoires. A défaut, l'alchimie ne peut s'opérer où s'installe suspicions, absence de confiance. Ainsi au delà des frontières de l'hexagone,  y compris pour les pays ayant le plus mobilisé les ressorts du tout marché, le marché du travail fait sa coquette et requiert un tiers, catalyse, animateur, accélérateur de particules. Ce tiers ne peut agir seul, faire à la place de, notamment de l’entreprise, il ne peut également lui prescrire une solution clé en main non éprouvée qui s'apparenterait à une instrumentalisation dont la greffe ne saurait prendre. Ce tiers ne peut être également le guichetier, le banquier de toute demande qui serait légitime parce que demandé par l'entreprise. Le Maître mot de la journée a bien été ce travail de facilitation, reconnu aux services de l'Etat, aboutissant à la construction du chemin, de la cible par l'apprentissage réciproque. A condition que les acteurs des services de l'Etat ne soient pas eux mêmes instrumentalisés par le nième dispositif dont le calendrier de la mise en oeuvre se conjugue très mal avec les agendas des entreprises. La gestion par dispositif est le pire ennemi des dynamiques à construire, véritable machine à détricoter ce qui s'est tissé de longue date à la sueur du front.
 
La fin des modèles ?
 
Autre incurie, faisons abolition de la quête permanente du modèle que nous devrions imiter : quel tour du globe en 50 ans de politique de l’emploi avons-nous realisé, pour finir aujourd'hui sur les rives australes ? Beau modèle qui fonctionnerait sans Service Public de l'Emploi, sans tiers, de simples brokers, chéquier à la main, qui apprécieraient, on ne sait trop selon quel principe, l’éligibité des projets qui leur seraient présentés.
 
Les territoires et les autres niveaux d'intervention
 
Si tout ne peut être affaire des territoires, car en effet, chaque étage doit cultiver  sa spécificité, en toute subsidiarité, le territoire est le théâtre des opérations des nouveaux enjeux des politiques publiques : la securisation des parcours, la gestion des transitions par l’anticipation, autant d'objets transversaux se moulant parfaitement dans les constructions sociales que seul le territoire peut nouer, nourri d’experiences qui circulent, de cadres de références appartenant à notre histoire et qui sont le fondement de notre culture commune. Au-delà du bottom up ou du top down, de cette absence de dialectique, c'est donc bien dans cette confrontation que le territoire peut exister, comme source d'inspiration ou d'expérimentation . Vivement la quatrième journée du JITE en 2017 pour un nouveau tour de France des expériences !