​Un numéro spécifique de la collection « Repères » consacré aux Ateliers Santé Ville, outils par excellence de l’articulation des politiques sectorielles –ici la politique santé- et de la politique de la ville -et d’ailleurs, conviendrait-il de rajouter, des politiques conduites par les villes – ne peut qu’interroger en premier lieu d’importants paradoxes :