Territorialisation

Dans le cadre des enjeux de régulation publique et la nécessité de faire vivre l'intérêt général, les territoires offrent des perspectives inédites pour mieux articuler les nécessités d'ordre public social et les besoins des territoires et l'aspiration des populations. La territorialisation des politiques publiques met alors en scène la nécessaire professionnalisation des acteurs publics, leur complémentarité au sein d'espaces de constructions de l'action publique. Les articles qui suivent illustrent les pratiques à l’œuvre. Pour en savoir plus.

Un petit clic

L’instruction N°DGEFP/DAT/2016/275 du 14 octobre 2016 relative à la mise en œuvre des dispositions des articles 6 et 7 de la loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) du 7 août 2015 et de la plateforme Etat-Régions signée le 30 mars 2016 : une opportunité à saisir pour renforcer un dialogue à quatre voix.

Un petit clic

Le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a organisé la troisième édition de la Journée des initiatives territoriales pour l’emploi (JITE) le 28 juin 2016. Cette journée valorise des démarches collectives innovantes pour créer et soutenir l’emploi et la compétitivité, portées par les acteurs des territoires.

Une quarantaine de porteurs d’initiatives et des personnalités emblématiques vous font partager leur vision et leur expérience.

De retour de séminaire

N'y a-t-il plus de salut que dans la métropolisation... et quelle place aux territoires ruraux ? Laurent Davezies nous offre des perspectives.

« Territoires zéro chômeur de longue durée »
30 Mars 2016 : Assemblée nationale, salle Victor Hugo. Organisation ATD Quart Monde, Secours Catholique, Le pacte civique, Emmaüs.
 
On n'a pas tout essayé face au chômage de longue durée !

A l’heure où l’ex-Ministre du Travail, Xavier Bertrand, tête de liste pour les régionales dans le Nord, veut suppléer Pôle emploi avec des rendez-vous individualisés au conseil régional pour les chômeurs et ou le représentant de la France pour le numérique, Gilles Babinet, souhaite que les start-up concurrencent Pôle emploi, il convient de remettre sur l’établi les fondements du service public afin d’anticiper, mais de manière sereine, ce qui peut advenir du SPE dans le cadre d’une politique publique qui gagnerait en ambition dans un Pays où le chômage s’installe durablement et mettant en péril notre modèle de cohésion sociale. Rappelons aussi que la loi NOTRe admet comme principe un SPE sous coordination de la région et ce, sans le concours de l’opérateur public, qui en tant qu’outil national, échapperait à cette construction... Un double service public risque de voir le jour... Mais l’enjeu n’est-il pas au contraire de mettre sous tension ce système afin qu’il ne rende définitivement l’âme ? A l’heure où certains craignent la perte de l’autorité de l’Etat...

La forme structurante de l’intervention publique s’est construite au milieu du XIX° siècle avec une approche plutôt régalienne. C’est ainsi que sur les sujets qui nous préoccupent, l’Etat s’est contenté d’une approche centrée sur les questions du travail en produisant un champ normatif et un corps d’inspecteurs en charge de vérifier l’effectivité de la Loi, faisant par voie de conséquence, de l’emploi, une question relevant de la prérogative des employeurs. L’Etat s’est donc désinvesti originellement de son rôle de régulation sur le marché du travail, laissant la main invisible à la manœuvre.

Colloque annuel : Emploi et territories, Conseil d'orientation pour l'emploi en partenariat avec les échos
« Recul de l’industrie et de l’agriculture, progression des services, métropolisation, polarisation de l’emploi, crise : de profondes évolutions de l’activité et de l’emploi, récentes ou plus anciennes, impactent très inégalement les territoires. »

Lundi 12 Octobre 2015 à la maison de la Chimie

Le Landerneau du monde du travail s’est agité en cette fin d’été dans l’attente d’un nouveau Ministre, pour remplacer le ministre démissionnaire... Une nouvelle ministre est nommée en la personne de Myriam El Khomri, mais sur quel espace de jeu : une feuille de route centrée sur la lancinante question du caractère obèse du code du travail souvent dénoncé comme oripeaux de tous nos malaises, laissant alors Bercy à la manoeuvre sur les questions d’emploi... ou un Ministère à portefeuille constant, ou encore une centration autour des questions d’exclusion, compte tenu de l’expérience acquise par Mme El Khomri ?

Je m’interrogeais en janvier dernier afin de savoir si l’Etat social était Charlie, sans y apporter de réponses fermes et définitives, émerveillé naïvement de ce que l’on pouvait penser être un sursaut pour le bien commun.

Pour faciliter la compréhension des enjeux territoriaux, des mutations de l’Etat, des reconfigurations des collectivités territoriales, de la place de la société civile dans la construction de l’intérêt général, Rhizome est un espace de dialogue, d’échanges et de formation au service des professionnels dans toute leur diversité en quête de ressourcement dans un environnement institutionnel des plus troublés.

Pour les parties prenantes engagées autour des questions relatives à la régulation publique dans les domaines de l’emploi, de la formation et du développement économique sur les territoires, les réseaux sociaux constituent des pépites d’informations bien précieuses pour penser les modalités d’intervention toujours plus aiguisées face aux enjeux toujours plus difficiles à déchiffrer.

Il convient de convoquer la lente histoire de la régulation publique sur le marché du travail qui semble bousculée en cette fin d’année afin de ramener un peu de sérénité face à des velléités déstabilisantes et dangereuses. 

Décentralisation, régulation publique, développement des filières.

L’activité de Rhizome sur les réseaux sociaux
Activité riche pour une rentrée sous les augures de la territorialisation, de la décentralisation et de la réforme de l’Etat. De quoi faire un point sur ces sujets en fin de mois.

​Piégros-La-Clastre, septembre 2014, 
Une rentrée sous les augures du retour de la territorialisation

Pour faciliter la compréhension des enjeux territoriaux, des mutations de l’Etat, des reconfigurations des collectivités territoriales, de la place de la société civile dans la construction de l’intérêt général, Rhizome est un espace de dialogue, d’échanges et de formation au service des professionnels dans toute leur diversité en quête de ressourcement dans un environnement institutionnel des plus troublés.
Pour les parties prenantes engagées autour des questions relatives à la régulation publique dans les domaines de l’emploi, de la formation et du développement économique sur les territoires, les réseaux sociaux constituent des pépites d’informations bien précieuses pour penser les modalités d’intervention toujours plus aiguisées face aux enjeux toujours plus difficiles à déchiffrer. 

​Paradoxe des paradoxes, alors que l’on pensait que la dynamique à l’œuvre du gouvernement Fillon était la doxa libérale avec pour corollaire un Etat modeste, l’Etat n’a jamais été aussi fort lors de cette première décennie du XXI° siècle, sans le sou certes, mais omniscient et omniprésent.

​Ce numéro spécifique de la collection « Repères » consacré aux Ateliers Santé Ville, outils par excellence de l’articulation des politiques sectorielles (ici la politique santé) et de la politique de la ville (d’ailleurs, conviendrait-il de rajouter, des politiques conduites par les villes) se veut didactique en proposant aux lecteurs des repères éprouvés par les pratiques qui ont su se nouer ici ou là et rendre le projet des Ateliers Santé Ville porteur d’espoirs pour les populations fragilisées.

Contact

  • Les vignes 26 400 PIEGROS-LA-CLASTRE
  • Téléphone : 04 75 40 04 05
  • Fax: 01 73 72 96 71
  • Contactez-nous
  • S.A.S. au capital de 25 000 Euros
  • RCS Romans : B 393 446 646
  • SIRET : 393 446 646 000 35
  • Code APE : 7022Z

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

A propos

Rhizome, société d’étude & de conseil a été créée en décembre 1993. Elle est également organisme de formation.