En cette fin d'année, de nombreux sujets évoqués, de l'évasion fiscale estimée à plus de 1000 milliards d'euros au sein de la zone euro (france 60 à 80 milliards d'euros), des pics de pollution qui obligent les villes à agir en faveur de l'environnement et de la santé publique, des rapports par divers instituts montrant une hausse des inégalités et de la pauvreté en France (ex: 1 personne sur 7 vit avec moins de 60% du revenu médian), les Etats-Unis  de retour aux années 30 : 0,1% des plus riches ont autant de richesses que 90% de la population.
Mais aussi, Paris est sur le point de détrôner Londres concernant la création de starts-up, 2/3 des écoliers aujourd'hui en maternelle exerceront un métier qui n'existera que demain...
Tant de sujet à investir pour les années à venir...

La réflexion autour de cet article fait suite à la sortie d’un dossier provenant de France Stratégie en Septembre 2016, concernant l’évaluation des impacts des Politiques Publiques. Sans rentrer dans les détails techniques de ce « guide à l’usage des décideurs et praticiens », un résumé et une analyse « partielle » sont ici présentés. 

Un petit clic

Des instructions relatives à la place et au rôle des Régions et Départements qui suscitent bien des critiques... Les CESER pas toujours associés. La Loi NOTRe toujours en débat ! Les inégalités de rémunération H/F, une tentative de compréhension. Les premiers résultats du plan 500 000. Changement de présidence au COPANEF. Les salariés intéressés par l'entretien professionnel. . La nouvelle carte des EPCI est arrivée. Il y aurait trop de fonctionnaires.

L’instruction N°DGEFP/DAT/2016/275 du 14 octobre 2016 relative à la mise en œuvre des dispositions des articles 6 et 7 de la loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) du 7 août 2015 et de la plateforme Etat-Régions signée le 30 mars 2016 : une opportunité à saisir pour renforcer un dialogue à quatre voix.

Un petit clic

L'OCDE, un plaidoyer pour la relance des dépenses publiques. L'austérité et ses vertus pour le développement de la pauvreté et de la précarité. Les écarts de revenus se creusent. Les chômeurs de plus en plus en formation. Et pourtant les marges des entreprises augmentent. Le débat chez les économistes fait rage autour du négationnisme. La clarification des compétences des collectivités territoriales va-t-elle avoir lieu : qui prend en charge à très court terme la compétence économique ? Mosanto et Bayer : vive la malbouffe. Des élections dans les TPE. La fin des mirages : mirage espagnol, Uber... Et le débat se relance sur la pertinence de l'évaluation des politiques publiques.


Revue Négociations : « Dialogue social territorial ». Que signifie cette expression ? S’agit-il d’une discussion, d’une concertation ou d’une négociation entre les partenaires sociaux ? Quelle définition en proposez-vous ? En quoi se distingue-t-elle d’autres définitions possibles ?

Un petit clic

Le dialogue social est une notion polysémique qui renvoie à plusieurs définitions, acceptions et envahit la sphère publique et médiatique. Que de représentations n’est-il l’objet ?
Il est souvent convoqué pour faire vivre différentes instances formelles ou informelles qui sont alors sensées produire un cadre normatif négocié ou tout simplement une réflexion partagée où le partage peut s’arrêter… au partage d’un désaccord. Le dialogue social renvoie alors à d’autres notions qui définissent les instances où ce dernier doit pouvoir s’exprimer : on parle de paritarisme, de partenaires sociaux, d’ordre public négocié… Ne fait-on pas état de la sagesse des partenaires sociaux dans leur capacité à traiter d’un objet sans le recours à d’autres observateurs, acteurs qui pourraient remettre en cause leur autonomie.

Depuis le début des années 80, les services de l’Etat ont été soumis à un train important et incessant de réformes pour la plupart d’entre elles inspirées du New Public Management (qui apparaît, du point de vue conceptuel, en 1970). Elles ont pris des formes les plus diverses, touchant tout à la fois : les questions d’organisation, d’effectifs, d’évolution des emplois mais également les modes d’intervention, au risque de mettre les fonctionnaires dans la tourmente et la perte de sens.

De retour de vacances: les incidences de la loi travail sur le champs de la formation, la lutte contre l'illettrisme, peut-être du télétravail dans la fonction publique, un prélèvement à la source pour les impôts, un tourisme en berne, une croissance qui ne créée pas toujours de l'emploi, une balance commerciale déficitaire et malheureusement Bertrand Schwartz nous a quittés...MaisGoldman Sachs embauche. Modifiant nos préjugés à l'égard de la pauvreté. La démocratie participative se vit au sein du CESE. Mais au fait, les contributions chômage pourquoi faire ?

Un petit clic

CESE et CESER de précieux outils de dialogue dans la tourmente des critiques, l'état de santé économique de la France, le quadripartisme s'installe en région, l'éloge de l'enseignement de l'économie, la montée en puissance du chômage des séniors, l'argent de la formation professionnelle, les élections TPE se préparent, l'argent du foot, la pollution et son impact sur la dégradation de la santé, l'économie collaborative et sa récupération, des cars qui circulent à moitié vide dans l'attente de création d'emplois, la RTT ou le revenu de base ? la loi 1901 fête ses 115 ans, un ministère du futur, les fonds de pension dans la tourmente du Brexit, évaluation et Michel Rocard.

Le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a organisé la troisième édition de la Journée des initiatives territoriales pour l’emploi (JITE) le 28 juin 2016. Cette journée valorise des démarches collectives innovantes pour créer et soutenir l’emploi et la compétitivité, portées par les acteurs des territoires.

Une quarantaine de porteurs d’initiatives et des personnalités emblématiques vous font partager leur vision et leur expérience.

De retour de séminaire

Les acteurs de l’insertion engagés dans un projet d’économie sociale et solidaire ont investi la question du développement durable comme une suite logique de leur intervention au bénéfice des publics éloignés de l’emploi. Ainsi, la question du développement durable est un sujet qu’ils mènent de concert avec les enjeux relatifs à l’insertion des publics à insérer.

N'y a-t-il plus de salut que dans la métropolisation... et quelle place aux territoires ruraux ? Laurent Davezies nous offre des perspectives.

Un petit clic

Une fiction pour l'Etat, pour un Etat profane.
Comment dépasser un Etat en quête veine de l'intérêt général, fruit de nos illustions, voire désillusions où l'expert supplante le débat citoyen, les affaires publiques étant bien trop complexes pour le commun des citoyens ?

L'impact de la RTT sur l'emploi, RTT ou revenu de subsistance ? L'état de la syndicalisation en France. L'importance de la couverture conventionnelle. Des inquiétudes des TPE avec le projet de loi travail. Le rapport au travail au sein de l'ESS. Les 7 visages du marché de l'emploi. Comment les compétences s'acquièrent en entreprise ? La dimension relationnelle dans les parcours de soin. Les discriminations à l'embauche, une étude du BIT. La réussite éducative : parent pauvre de la politique de la ville. Comment donner du sens au Compte Personnel d'Activité ? La fonction RH face à l'ubérisation de l'économie. Qui s'intéresse aux territoires zéro chômeur ? La transition écologique dans les quartiers populaires.

Rares sont les époques, où la défiance vis-à-vis des hommes politiques et de leurs décisions, soit disant  prises dans l’intérêt général, aura été aussi importante de la part des citoyens. Les étroites relations de nos politiques avec des dirigeants étrangers peu scrupuleux, de grands industriels aux politiques peu vertueuses, des liaisons dangereuses/douteuses, pour certains jugés coupables judiciairement (abus de bien sociaux, détournement de fonds publics, abus de confiance, exil fiscal, harcèlement sexuel…) provoquent du dégoût et du désamour des citoyens envers « leurs » dirigeants politiques. Les derniers évènements, interdiction de manifester, policiers, CRS « cowboys » en plein abus de droit consument, une fois encore le peu d’espoir restant envers la classe politique. Les derniers taux de participation aux diverses élections sont bien maigres. Pour autant, face à cela des dynamiques citoyennes semblent n’avoir jamais été aussi riches et fertiles. Les nombreuses actions locales, mouvements comme #nuitsdebout, laissent paraître une volonté grandissante de faire de la politique autrement ensemble dans une éthique partagée. (agir local, penser global).

Les mythologies économiques ont la vie dure. La quête des économies en tous genres, la recherche de flexibilité toujours plus importante font oublier les ressorts de la compétitivité hors coût qu'il faudrait mieux investir. Qui tire le chômage par le haut : la complexité du droit du travail ou la fraude fiscale... Penser la transition numérique et énergétique. Imaginer de nouveaux modèles économiques pour des secteurs en souffrance : l'insertion par l'activité économique, l'aide à domicile, le secteur de la formation. Donner plus de place aux TPE dans le dialogue social et dans la représentativité patronale. Qu'il s'agisse du nombre d'adhérents ou de l'effectif salarié... des entreprises du CAC 40 ou plus de TPE à la table des négociations. Un CICE coûteux et au faible retour sur investissement en termes d'emploi. Le CPA : une maigre contrepartie à la flexibilisation croissante et une pente glissante vers la titrisation de la couverture sociale. Des régions qui s'emparent du plan formation 500 000 chômeurs. La ministre qui ne veut pas de régionalisation de Pôle emploi. Une nouvelle politique de contractualisation Etat/Missions Locales à venir.

Un petit clic

« Territoires zéro chômeur de longue durée »
30 Mars 2016 : Assemblée nationale, salle Victor Hugo. Organisation ATD Quart Monde, Secours Catholique, Le pacte civique, Emmaüs.
 
On n'a pas tout essayé face au chômage de longue durée !

Un petit clic

Contact

  • Les vignes 26 400 PIEGROS-LA-CLASTRE
  • Téléphone : 04 75 40 04 05
  • Fax: 01 73 72 96 71
  • Contactez-nous
  • S.A.S. au capital de 25 000 Euros
  • RCS Romans : B 393 446 646
  • SIRET : 393 446 646 000 35
  • Code APE : 7022Z

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle.

A propos

Rhizome, société d’étude & de conseil a été créée en décembre 1993. Elle est également organisme de formation.